Aller au contenu Aller à la recherche Aller au menu principal

Pierre Reverdy

 

    L'AME ARDENTE

 

    La flamme monte à mesure que le froid s'abaisse sur la

nuit.

    La flamme de la lampe monte entre les ombres froides

qui bougent dans la nuit.

    Et la lueur s'allonge et pousse comme un arbre.

    Un arbre de feu dans la nuit, sur les routes de glace,

entre les parapets de lune et de métal sous les flèches

piquantes de mille rayons de cristal ou de reflets d'étoiles.

    Vers la flamme qui monte droite dans la nuit.

    C'est la voix de la foule obscure qui murmure ou le

bruit des pas qui battent le chemin.

    Mais jusqu'où poussera la flamme qui monte, ardente

et droite, dans la nuit... 

 

Pierre Reverdy. Extrait de «Flaques de verre».